Alibi du chômage comme dumping social

Le problème n’est pas principalement le chômage, comme on entend partout (alibi politique du pouvoir, un fléau sans responsables clairement défini, fluctuant selon les bords politiques dominants, contre lequel nos chefs élus ou patrons se battraient ardemment), mais la pénibilité au travail, et l’exploitation d’une main d’oeuvre de plus en plus corvéable à merci (avec la menace du chômage, comme l’on sait, la boucle étant bouclée, de cette manipulation terrible et infâme).