Contradiction ou aveux de perfidie

Je ne supporte plus ces gens qui aiment entendre qu’ils ne sont pas requins, et qu’on les aime pour ça, dans des milieux hyper sélectifs et exclusifs. Alors qu’ils s’empressent aussitôt de légitimer la violence, l’arrogance, le diktat de tel ou tel créateur pour réussir et prendre l’energie, etre roi.

Clientelisme inversé, à la charge du désoeuvré

J’adore les partis politiques qui demandent toujours du fric pour adhérer. La participation doit venir, et en plus la condition de son engagement est de payer. Se donner et devoir en plus régler la note. Le tour de passe passe est usé. Ils en vivent, pas le simple pingouin de ce système d’achat des consciences.
Matjules

Relativiser la connaissance, son pouvoir exclusif

Les spécialistes de tous types de sujets s’écharpent toujours, ainsi quel que soit le domaine. Donc faut pas sortir l’argument de la bonne connaissance pour disqualifier sans cesse. Les 3/4 des gens sont absents de la maitrise de tel ou tel contexte generalement. Faut-il les rejeter !? La democratie est l’inverse, c’est à dire faire avec, et ceci grace à la bienveillance, le bon sens et l’humilité.
Matjules

Supprimons les #monnaies

A cause des #monnaies, le ver est dans le fruit des relations humaines. Cet outil pernicieux, l’argent est à la base des aberrations dans les échanges. Le maintenir et tourner autour avec des solutions moins radicales ne résoudra rien au capitalisme. Il faut tôt ou tard remonter jusque là, à cette faille originelle, de vente de nos activités, une perversion.
Matjules

Mensonge constitutif du règne elyséen

Le job de président est en soit hypocrite. #Hollande préserve les intérêts de la #France à fric. Le vent tournant, il recadre son discours, comme avec le Burkina récemment. Toujours du côté où va le pouvoir, en somme. Là Sassou a encore la main au Congo-B’. Hollande sortira de pitoyables notions démocratiques, si le peuple le renverse, après l’avoir pourtant soutenu (prolongeant sa mise en place sous Chirac).
Matjules