#43mars en mode pensif

Les 3/4 des gens passent leur temps à faire la même chose toute la journée, à servir qui a de l’argent, sous ce critère qui détermine tout. Hier je croise Antoine qui m’avait interviewé à Tv Debout (bonne ambiance). Il me voit rentrer dans un Carrouf’. Pour un activiste consommer là c’est moyen. Je prenais une bouteille d’eau, déshydraté. On ne trouve pas d’Amap à chaque coin de rue. Le pouvoir est chez les leaders commerciaux du marché. J’ai bossé pour Naturachier, ils appartiennent à Casinooo. La souffrance au travail et l’exploitation elle est là, en caisse multitâches (sécu’, ménage…), & à se taper le rayonnage à 6h du mat’, pour se faire engueuler, à toucher trois fois rien. Il est temps d’aller sortir de cette aliénation les copains qui en ont raz le bol. Moi j’y retourne de façon cyclique dans cette merde. Que ce soit un taf dans le social en mode services à la personne, esprit Borloo, la généralisation de la domestication, son encrage capitaliste pour des trusts hyper puissants, adeptes du lobbying, et des circuits financiers en pleine légitimation ; ou bien dans le domaine du « bien être » sportif, à vivre mille vices tous les jours, idem en théâtre de l’humour propriété d’un trust du circuit aussi, à lâcher des pages et des pages sur ce marasme ridicule : de la loi du chiffre, à pourrir son voisin, se soumettre, passer en force, l’arrogance pro’ installée de toutes parts ; comme dans le btp, en usine, dans le médical, à l’Education nationale, dans un ministère, je ne détaille pas mes expériences. Pas un lieu de travail ne semble sain de base, justement parce qu’il est dans le système monétaire. Tout est verrouillé par ce dogme aberrant dans les rapports humains et les échanges. Il est temps d’y mettre fin. Et le foncier bloque tout, sous ce même registre avec la propriété.

Bilan de la récup’ #NuitDebout

Il est clair qu’il y a des prises de pouvoir un peu partout, et sur Repu’ et Lyon on a identifié qui bloque grosso modo la liberté de parole. Idem sur Telegram, et les pages officielles plus ou moins récupérées. Ceux qui ne sont pas dans l’esprit prise de pouvoir sont éjectés. A voir s’il y a un pilotage depuis le depart de ce probleme central dans le mouvement. Votre avis et info’ ? Encore merci. Samedi, ça sera encore plus verrouillé du coup. L’aspect mise en place d’un service de securité autour du micro structure l’inversion des roles et responsabilité. Ce n’es pas par hasard. Leurs blocages rend le micro sacré, et ca ne fonctionne plus qu’avec rapport de force. Ce qui est imposé, et nous en sommes deja victimes progressivement. Les gens finissent par etre juste contant d’etre 2000 ou 3000 sur une place à écouter une messe à laquelle ils ne pourront pas participer, ou tres peu. Les prises de parole se feront toujours pendant 4 heures, mais elles seront au pire comme le #36mars, coupées, tendues, et orientées. Les moderateurs deviennent des animateurs, et cadrent à leur convenance. Ce n’etait pas cela specialement au depart. Ce constat doit etre formulé à tout le monde, sur les reseaux, car l’esprit de liberté est noyauté deja. Vous remerciant. Et tout n’est pas criticable. L’appel à aider à St Germain des pres, meme si en affrontement direct avec les Crs etait logique et a propos au milieu des echanges ce #36mars dernier à Paris.

Silence

Saluez les N’ qui de tous les proches sont quasiment les seuls à capter ce qu’il se passe dans ce monde concretement. Et dieu sait que je ne suis pas naïf sur les individus et les causes ou les assoc’. Malgré tout, le silence porte sens à répétition. Qu’il soit légitime ou pas. A s’agiter et dire, on est par forcément à faire je sais. Mais ayant bossé dans 40 boites de tous secteurs, je suis bien placé pour dire que des collègues vont de plus en plus exprimer et manifester de façon tragique leur trop plein de souffrance, et non sens, du toujours plus mesquin, la morale inversée, les pervers étant parfaits pour les dogmes du pouvoir, de cette domination tellement ridicule pour qui l’exerce, veut l’imposer, semble sans conscience là, s’imposer. Nous ne sommes plus dans la pensée, dans la construction, un sens à nos actes. Depuis un milliards de situations, nous sommes à vivre le FN, de l’intérieur, dans le monde normal. A se faire frapper au travail. Et tout le monde s’en tape. A être toujours plus coupable lorsque nous sommes victimes. A vivre l’anonymat, l’arbitraire, le viol incessant de notre pensée, de notre vie, de nos actes au quotidien. Il ne s’agit pas d’utopie, de romantisme, d’erreur, ou de manque de virilité, de force. C’est la loterie, l’arbitraire, et surtout très présent pour qui est sain d’esprit, dissident de toutes formes d’asservissement, ou même désormais chien du capital, mais avec ses travers, à la rue. Bonjour la chance, la providence, le rien à foutre, chacun(e) pour soi, ses proches, son petit dude monde perso’. Non, la société craque, de partout. On étouffe les plus agités, et l’on reforme pour que cela empire davantage sans cesse. Mon vécu est dans cette compréhension, entre lucides, victimes à répétition, et non violents, non chefs, quelles que soient les trajectoires, omniprésence ou non de la force de travail, monétaire, avec intérêt, duperie originelle en tout. Que dire de plus ici…

Au public et médias #MouvementDebout

Y’a une orga’ structurée qui est entrain de se mettre en place

Qui fédère et concentre les energies, attentes.
Mais le mouvement est surtout l’inverse de cela.
Il faut bien le comprendre et le dire.
On aura à la sortie un Podemos français ou pas.
Mais les Indignès restent les Indignès et sont bcp plus larges
On se nomme Mouvement debout, Nuit debout, Commune debout maintenant face à la Loi travail.
Et l’essentiel est d’etre dans la rue, d’occuper, de mener des actions, d’intervenir.
Sans glisser vers le schéma apparatchik classique

Blocages à #NuitDebout

Les listes de parole étant vouées à l’arbitraire de plus en plus via des référents qui sautent et coupent les tours et l’ordre d’arrivée, j’ai indiqué la problématique durant l’Ag hier #36mars à ‪#‎Republique‬ à ‪#‎Paris‬ en ayant lutté pendant plus de 2 heures pour passer.

Nombreux ont abandonné, et n’ont pas pu parler alors qu’ils étaient sur listes de parole avant d’autres personnes. Clairement, le principe de parole libre est notre seule différence fondamentale ici avec le pouvoir. Et dans la structuration actuelle, cela est entrain d’être cassé progressivement.

La problématique des tours de parole pas respectés pose donc la question de l’Ag centrale dans le cadre de #NuitDebout. Plusieurs sonos seraient legitimes et en de multiples places. C’est cela le mouvement. On devient statiques, comme à l’ecole. Ca ne va pas. Les aspects logistiques sont proposés ci ou là. Faut eviter d’enfermer cela en un point fixe tout le temps.

C’est malheureusement déjà devenu pyramidal l’orga’. Et certains vont se satisfaire d’apparaître, de jouer des coudes, et de pousser le mouvement vers les formes classiques du pouvoir. La parole libre disparaît déjà peu à peu. Et on avait que cela de réellement différent là. Ne devenons pas d’énièmes apparatchiks via la colère grandissante du peuple.

Pour finir, les tours de parole doivent être respectés dans l’ordre et pas voués à l’arbitraire. On doit savoir pourquoi telles listes ont plus la parole avant les autres notamment. Et dire d’arrêter les votes prétextes à ne pas laisser les listes de parole dans l’ordre d’arrivée, et caler des référents qui eux ont le micro toute l’Ag au final, au lieu de faciliter scrupuleusement.

J’ai déjà réussi à le dire hier en Ag #36mars, après 2 heures à me battre comme 40 personnes inscrites et qui se faisaient avoir à cause de ce non respect de l’ordre des inscriptions, tout le temps coupées par les mêmes modérateurs à leur convenance.

‪#‎MouvementDebout‬ ‪#‎CommuneDebout‬

#36mars

Ma prise de parole en Ag ce soir à Repu’ ‪#‎Paris‬ ‪#‎CommuneDebout‬ ‪#‎36mars‬ portait grosso modo sur : BESOIN DESACRALISER SYMBOLES D’ETAT : MONUMENT REPU A REPEINDRE COMME TOLBIAC ; et BILLET DE BANQUE TAG COMME INDIGNES EN ESPAGNE ; CONTROLE BANQUES & FINANCE SUR LES MONNAIES A REMETTRE EN CAUSE // GARDER LA PAROLE LIBRE : NE PAS VERROUILLER PAR DES VOTES / MEDIA CLASSIQUES DONNENT PAS LA PAROLE LIBRE // REVENIR EN TANT QUE COMMUNE DEBOUT LORSQU IL Y AURA DES PRIVATISATIONS COMMERCIALES DE LA PLACE // ON VEUT FAIRE MIEUX QUE PODEMOS : ON VEUT PAS DE REFERENTS DANS L’ORGA SOCIALE // ENFIN RESPECTER VRAIMENT LES TOURS DE PAROLE

Parole libre #MouvementDebout

Le bien le plus précieux que l’on a depuis le 31 mars à Repu’ notamment, c’est de maintenir les prises de parole ouvertes. Refuser que ce soit verrouillé. La recup’ peut se passer au fur et à mesure, avec moins de temps pour la liberté, et des personnes en avant sur le quidam qui a un truc à dire. Espérons tenir le plus longtemps possible, se réapproprier l’espace, la parole, nos choix. Bravo pour l’équipe matos là. 😉

‪#‎LoiTravailNonMerci‬ ‪#‎PrecarisationNonMerci‬ ‪#‎lesArtistesEnLuttes‬‪#‎lesTechniciensEnLuttes‬ ‪#‎lesSalariesenluttes‬ ‪#‎ConvergencesDesLuttes‬‪#‎NuitDebout‬ ‪#‎CommuneDebout‬ ‪#‎MouvementDebout‬ ‪#‎lesArtistesEnColere‬‪#‎TousEnsemble‬ ‪#‎ActionsArtistiquesEngagees‬ ‪#‎LeMouvementCestLaVie‬‪#‎JouretNuitDebout‬ ‪#‎OnVautMieuxQueCa‬ ‪#‎ZadPartout‬ ‪#‎GreveGenerale‬‪#‎31mars‬ ‪#‎32mars‬ ‪#‎33mars‬ ‪#‎34mars‬ ‪#‎onlacherien‬ ‪#‎Republique‬ ‪#‎Matjules‬‪#‎CIIP‬