Parole libre #MouvementDebout

Le bien le plus précieux que l’on a depuis le 31 mars à Repu’ notamment, c’est de maintenir les prises de parole ouvertes. Refuser que ce soit verrouillé. La recup’ peut se passer au fur et à mesure, avec moins de temps pour la liberté, et des personnes en avant sur le quidam qui a un truc à dire. Espérons tenir le plus longtemps possible, se réapproprier l’espace, la parole, nos choix. Bravo pour l’équipe matos là. 😉

‪#‎LoiTravailNonMerci‬ ‪#‎PrecarisationNonMerci‬ ‪#‎lesArtistesEnLuttes‬‪#‎lesTechniciensEnLuttes‬ ‪#‎lesSalariesenluttes‬ ‪#‎ConvergencesDesLuttes‬‪#‎NuitDebout‬ ‪#‎CommuneDebout‬ ‪#‎MouvementDebout‬ ‪#‎lesArtistesEnColere‬‪#‎TousEnsemble‬ ‪#‎ActionsArtistiquesEngagees‬ ‪#‎LeMouvementCestLaVie‬‪#‎JouretNuitDebout‬ ‪#‎OnVautMieuxQueCa‬ ‪#‎ZadPartout‬ ‪#‎GreveGenerale‬‪#‎31mars‬ ‪#‎32mars‬ ‪#‎33mars‬ ‪#‎34mars‬ ‪#‎onlacherien‬ ‪#‎Republique‬ ‪#‎Matjules‬‪#‎CIIP‬

A la marge du #31mars

Me suis encore fait traiter de bourgeois cette nuit au coin d’un feu, par des types qui stigmatisent sur le physique (comme si les « vikings » étaient tous spécialement friqués). Le plus merdeux m’a avoué être collé à sa famille fortunée, bien connue d’ailleurs, du monde que l’on dénonce, et ne pas avoir besoin de tafer. Cela dit, je ne me fie en rien à ce qu’il a pu m’affirmer. Mais il a capté au final que j’suis l’inverse, le petit con : bossé dans 40 boites, usine, btp and co’, rendu domestique en permanence depuis le départ à mes 17 ans (j’en ai 38 malgré ma tête de gamin), comme sans boulot autant de fois, et là mes shoes cramées depuis des plombes à nouveau. Rarement pu acheter ce que je porte d’ailleurs, avec de l’aide ci ou là. Et viré par proprio’ en mode spéculation, du dernier apart’ où j’ai pu loger à grands frais par rapport à mes moyens (comme tout un chacun pas bobo). Vécu hier soir, un petit moment tendu et habituel par ailleurs pour qui capte des images pour le mouvement, avec indépendance, et y perd souvent son temps. Mais cela reste marginal, inévitable, au sein d’une #Nuit #Debout vive, joyeuse, chaleureuse et révoltée à #République. Ensuite, pu m’éclipser avec un peu de chance à l’arrivée des #Crs qui ont chargé la place, pour que les riverains au petit matin ne voient pas d’occupation autogérée, en ce lieu stratégique et hautement symbolique à #Paris.

Aïe…

5h du mat’ place de la ‪#‎Republique‬ à ‪#‎Paris‬, une trentaine de ‪#‎CRS‬ se déploient en courant à partir de l’avenue du côté du Crowne Plaza vers les 50-80 manifestants encore là (pile au moment où je partais – j’ai crié pour donner l’alerte comme je pouvais) ‪#‎ConvergenceDesLuttes‬ ‪#‎JouretNuitDebout‬‪#‎OnVautMieuxQueCa‬ ‪#‎ZadPartout‬ ‪#‎GreveGenerale‬ ‪#‎31mars‬ ‪#‎NuitDebout‬‪#‎LoiTravailNonMerci‬

Nuit Debout à République #31mars

Pris 5-6 fois la parole en assemblées libres à Repu’ au début de la Nuit Debout, pour supprimer les monnaies, comme la subordination au coeur du code du travail ; soutenir en attendant les possibilités de Reu sans conditions et le salaire à vie, en discuter (en marge notamment que Lordon dise ce qu’il pense globalement à ce propos) ; et pour l’orga’ et les actions actuelles, que ce soit en connaissance/avec les occupations de lieux d’Etat comme ont fait les Sans papiers cette semaine ; et bien suivre l’info’ sur les possibilités de grèves posées par les syndicats de salariés. Que l’on occupe les places pas qu’une fois par semaine, en grèves de masse, sinon ça fera comme pour les retraites en 2010 ; que nos activités ne soient pas formatées au travail, pour la démission de Valls, Macron, El Khomri. Etc…

Matjules

Le piège de la cristallisation sur le 31 mars uniquement

On obtiendra rien si ça cristallise sur le 31 mars, sans parler déjà et anticiper le lendemain, et les jours suivant sa reconduction massive. Les retraites ont été lâchées comme cela au capital. Réveillez-vous ! Parlez de la reconduction. Un 31 ne sert à rien, seul, ou si l’on occupe la rue qu’une fois par semaine. Le pouvoir l’a déjà anticipé et donc nous charge comme jamais. Il connait car à la source de l’atomisation de nos petits privilèges ridicules. Le défi est immense, notre esclavage en dépend, poussés chacun encore davantage à se faire la guerre pour apparaitre, exister.

Matjules pour le Collectif des Innovations/Illuminations politiques

‪#‎ConvergenceDesLuttes‬ ‪#‎JouretNuitDebout‬ ‪#‎OnVautMieuxQueCa‬ #‎LoiTravailNonMerci‬ ‪#‎ZadPartout‬ ‪#‎GreveGenerale‬

Nuit rouge

Vallsdemission
Un air de mai 68 ce soir face à #Valls II. On vient me demander conseils concernant le #31mars. Convergences entre Lyon et Paris notamment. Beaucoup à dire. Synthétisons. Faut relier les salariés en luttes, dans son secteur géographique, et les lycéens/univ’ de province, sur la durée. Juste pour être dans la rue déjà. Le credo et les choix politiques se discutent avec constance. Grèves et occupations sont l’urgence actuelle. Bon courage pour les synergies. Plus le choix de tergiverser sur telles ou telles récupérations. Chacun(e) en colibri s’autonomise et acte de ses liens opérationnels. Protégez votre matériel si besoin en déclarant en préfecture. Soyez plus indépendants si rien ne vous fait peur. En avant….

Matjules

https://www.facebook.com/mixpolitique/posts/1704974273096078?fref=nf&pnref=story

Veille de révolte

SauvIphone140316 021

Photo : Matjules

Retour de « Leur faire peur #2 » à la Bourse du Travail. Le précédent papier au stade de brouillon. Ok, ça viendra. Pas le seul. Du coup, un nouveau à préparer. J’aime assez, toujours pris entre divers sentiments et émotions : désarroi, enthousiasme, désillusion, flegme, joie, participation, entrain, patience, découverte, blasé, complice, …


En partage : https://www.facebook.com/mixpolitique/posts/1701405220119650?fref=nf&pnref=story