Trahison cathodique

#31mars Les mass médias ne peuvent pas s’empêcher de cristalliser sur les leaders politiques classiques. Comme sur les violences, et le chiffre des manifestants, ou transports en activité. Le ton est décalé et pro système. Ils vivent une abstraction, incarnent l’actualité sous le nivellement programmé par le pouvoir. Ils sont la courroie utile à la fabrication progressive du consentement dans les mentalités. L’histoire qu’ils décrivent, les mots qu’ils emploient sont orientés, trahissant le réel, en participation de la domination, à inventer une mesure qu’ils n’ont pas. Ils se situent bien en marge de la société, vers les requins de l’appropriation sans cesse plus grande du vivant, cette bourgeoisie fière de « donner » du travail, alors qu’elle exploite, et supprime de sa vue sans arrêt tout ce qui la dérange : une normalisation de l’ostracisme et de la stigmatisation. La focale d’entre soi se part de vertus dans sa rhétorique et singe la neutralité avec des alibis marginaux.

Publicités