Show time

Assisté à l’émission Flash talk de Raphäl Yem avec la belle Sonia Chironi, enregistrée à Repu’ Paris le 28 mars 2017 avant montage et diff’ sur France O and co’…

Mon sentiment de base sur ce programme a toujours été globalement péjoratif. On se croirait avec les J’aime lire en terme de littérature : une parole sirupeuse pour une cible très vaste quoique des cultures urbaines grosso modo, entre esprit consensuel et naïveté, quasi infantilisant. A entendre pour résumer un brin narquois que « la guerre c’est pas bien », et « s’aimer c’est mieux » grosso modo. Pour autant le concept offre de nouveaux visages face aux ségrégations wasp, ceux de la mixité sociale, mais en mode média a fortiori, c’est à dire sans parole libre, et donc téléguidée (plutôt banal). Le différé ici permet au paf de ne prendre aucun risque. On peut reconnaître néanmoins qu’un travail en amont est fait, avec des moyens conséquents certes, pour réunir des personnalités (pouah, un dégoût à nuancer & autocritique) de la culture, du sport et de la politique, mélangés à la rue. Une formule bienvenue a priori, vraiment dans l’air du temps.

Un jeune hier donc a répondu à Raphäl voter Meluch’ (zzz), et critiquant Macron. L’animatrice Sonia Chironi en aparté (off) aux personnes rassemblées : « On évite de citer les noms ». Sinon un type cassé a fait un malaise après avoir tenté de perturber l’émission. Ecarté par la sécurité en deux temps, il s’est retrouvé pris en charge par les pompiers, une trentaine de personnes amassées autour de lui à terre sous la Marianne de Repu’.

Le débat a cristallisé comme souvent sur le fait de ne pas voter ou à l’inverse participer aux élections, avec l’accent mis sur les termes régaliens pensés ici comme évidents et allant de soit par l’animatrice principalement, en recadrage attendu (tout le problème). Une jeune de Corbeil (ça tombait bien), conviée et faisant science-po’ en promo’ des quartiers a apporté son souffle naturel, même si dans l’esprit de l’Etat/nation grosso modo et tournée vers un formatage élitiste, ce que l’on peut comprendre, qu’elle critique néanmoins. Je l’ai retrouvé à la fin pour un échange personnel fort à propos, pour ma part remettant évidemment en cause la République, son caractère bourgeois consubstantiel ; et par ailleurs connaisseur par procuration des Tarterets, la Nacelle, Montconseil. Un jeune à la suite s’est illustré par son humour et tchatche toute particulière. Puis Raphäl enfin libéré, j’ai voulu le saluer, mais il ne s’est pas souvenu de moi haha. Serais-je persona non grata après mes clashes de verticaux des médias de mass et de l’engagement ? Non, à lui indiquer Survie (qui se critique) comme je pouvais pour sa mémoire, comme le dernier check précédent lui et moi sur le macadam non loin, et un rapide explicatif « enragé » vs recup’ facho’ en focale française partielle concernant l’origine historique du bordel capitaliste actuel, il a eu l’air sympa comme généralement, proposant même ma carte de visite en rappel vers son staff’. Mon extinction de voix conjoncturelle n’a pas eu l’air de trop inquiéter, mais j’ai du coup décliné mon envie d’apporter la contradiction (surtout hors direct, raz le bol selon) au schéma tv redondant une nouvelle fois, ainsi dans les problématiques de pouvoir. Un selfie pour le fun avec un humoriste plateau et quelques mots à un « gens d’arme » éloquent précédemment (à le chambrer avec diplomatie sur sa relative maladresse bienvenue concernant la tenue qui se passe de fierté), avant de filer, et la journée fut bien entamée.

Photos : Matjules

Blocages à #NuitDebout

Les listes de parole étant vouées à l’arbitraire de plus en plus via des référents qui sautent et coupent les tours et l’ordre d’arrivée, j’ai indiqué la problématique durant l’Ag hier #36mars à ‪#‎Republique‬ à ‪#‎Paris‬ en ayant lutté pendant plus de 2 heures pour passer.

Nombreux ont abandonné, et n’ont pas pu parler alors qu’ils étaient sur listes de parole avant d’autres personnes. Clairement, le principe de parole libre est notre seule différence fondamentale ici avec le pouvoir. Et dans la structuration actuelle, cela est entrain d’être cassé progressivement.

La problématique des tours de parole pas respectés pose donc la question de l’Ag centrale dans le cadre de #NuitDebout. Plusieurs sonos seraient legitimes et en de multiples places. C’est cela le mouvement. On devient statiques, comme à l’ecole. Ca ne va pas. Les aspects logistiques sont proposés ci ou là. Faut eviter d’enfermer cela en un point fixe tout le temps.

C’est malheureusement déjà devenu pyramidal l’orga’. Et certains vont se satisfaire d’apparaître, de jouer des coudes, et de pousser le mouvement vers les formes classiques du pouvoir. La parole libre disparaît déjà peu à peu. Et on avait que cela de réellement différent là. Ne devenons pas d’énièmes apparatchiks via la colère grandissante du peuple.

Pour finir, les tours de parole doivent être respectés dans l’ordre et pas voués à l’arbitraire. On doit savoir pourquoi telles listes ont plus la parole avant les autres notamment. Et dire d’arrêter les votes prétextes à ne pas laisser les listes de parole dans l’ordre d’arrivée, et caler des référents qui eux ont le micro toute l’Ag au final, au lieu de faciliter scrupuleusement.

J’ai déjà réussi à le dire hier en Ag #36mars, après 2 heures à me battre comme 40 personnes inscrites et qui se faisaient avoir à cause de ce non respect de l’ordre des inscriptions, tout le temps coupées par les mêmes modérateurs à leur convenance.

‪#‎MouvementDebout‬ ‪#‎CommuneDebout‬

#36mars

Ma prise de parole en Ag ce soir à Repu’ ‪#‎Paris‬ ‪#‎CommuneDebout‬ ‪#‎36mars‬ portait grosso modo sur : BESOIN DESACRALISER SYMBOLES D’ETAT : MONUMENT REPU A REPEINDRE COMME TOLBIAC ; et BILLET DE BANQUE TAG COMME INDIGNES EN ESPAGNE ; CONTROLE BANQUES & FINANCE SUR LES MONNAIES A REMETTRE EN CAUSE // GARDER LA PAROLE LIBRE : NE PAS VERROUILLER PAR DES VOTES / MEDIA CLASSIQUES DONNENT PAS LA PAROLE LIBRE // REVENIR EN TANT QUE COMMUNE DEBOUT LORSQU IL Y AURA DES PRIVATISATIONS COMMERCIALES DE LA PLACE // ON VEUT FAIRE MIEUX QUE PODEMOS : ON VEUT PAS DE REFERENTS DANS L’ORGA SOCIALE // ENFIN RESPECTER VRAIMENT LES TOURS DE PAROLE

Parole libre #MouvementDebout

Le bien le plus précieux que l’on a depuis le 31 mars à Repu’ notamment, c’est de maintenir les prises de parole ouvertes. Refuser que ce soit verrouillé. La recup’ peut se passer au fur et à mesure, avec moins de temps pour la liberté, et des personnes en avant sur le quidam qui a un truc à dire. Espérons tenir le plus longtemps possible, se réapproprier l’espace, la parole, nos choix. Bravo pour l’équipe matos là. 😉

‪#‎LoiTravailNonMerci‬ ‪#‎PrecarisationNonMerci‬ ‪#‎lesArtistesEnLuttes‬‪#‎lesTechniciensEnLuttes‬ ‪#‎lesSalariesenluttes‬ ‪#‎ConvergencesDesLuttes‬‪#‎NuitDebout‬ ‪#‎CommuneDebout‬ ‪#‎MouvementDebout‬ ‪#‎lesArtistesEnColere‬‪#‎TousEnsemble‬ ‪#‎ActionsArtistiquesEngagees‬ ‪#‎LeMouvementCestLaVie‬‪#‎JouretNuitDebout‬ ‪#‎OnVautMieuxQueCa‬ ‪#‎ZadPartout‬ ‪#‎GreveGenerale‬‪#‎31mars‬ ‪#‎32mars‬ ‪#‎33mars‬ ‪#‎34mars‬ ‪#‎onlacherien‬ ‪#‎Republique‬ ‪#‎Matjules‬‪#‎CIIP‬

#4avril

#4avril Je reviens de la réu’ des #Intermittents au #Théâtre de la #Colline, avec marche vers Repu’ ensuite. Filmé/parlé, & contacts comme d’hab’. Grosso modo de leur part : présentation d’infos sur aspects relatifs aux lois qui les concernent, l’aggravation depuis des années, jusqu’à la #loi #travail actuelle… Trois spécialistes, avec notamment un intermittent très calé, un intello’ tout aussi pointu, et un représentant syndical CGT en tribune. Conflit récurrent ensuite entre une partie de ceux en dehors de la salle arrivant quand même à rentrer – manque de places, facile 300 à 500 personnes – pour dire : « on va à Repu’ allez, y’a les agriculteurs là… », alors que l’Ag voulait terminer de se tenir ici. Info’ que Valls est passé à Dejazet dans le même temps, et violences policières du coup autour. Raison de plus pour soutenir de suite. Evocation sinon dans l’assistance d’actions classiques des intermittents : blocages de festivals, etc… Bonne réu’, avec jonction avec des étudiants de Paris 1, proposant un renvoi d’ascenseur lors de réu’ prochaines à Tolbiac pour se lier durablement avec les intermittents ; et marche sur Repu’ enthousiasmante, en deux groupes successifs au final. Là vers minuit encore, campement improvisé à Repu’ malgré la pluie, très cool. Des médias, comme LPJ. Et me concernant, France 5 me passe peut-être dans C’est à vous demain. Mais on les connait les mass médias, ils découpent en général quand t’es pas en live sur le plateau. Un appel d’étudiants à soutenir des migrants à Stalingrad. De la sécu’ Ratp devant l’entrée du métro central après. Depuis, c’est certainement fini/évacué, Vu des camions de police, j’ai bougé pour repos avant grosse journée demain. J’pense pas qu’il y ait eu de demande de manif’ finalement ce soir à Repu’. Babar avait la pêche comme d’hab’ tout à l’heure. A ce mardi pour reprendre avec effectivement une grosse journée manif’. 😉 Et vous ? #Mouvement #Commune #debout #Nuit #Republique #Paris

Du lourd…

Ag du Mouvement debout le #33mars à Paris. Photos : Francis Azevedo.

JbDAL33marsCommuneDebout

Jean-Baptiste Eyraud / Dal

 

Matjules33marsCommuneDebout

Matjules / CIIP

 

JulienBayou33marsCommuneDebout

Julien Bayou / Eelv Jeudi noir Sauvons les riches Génération précaire…

 

Plusieurs articles en attente concernant cette dynamique, patience…