Fascisme sournois

Les institutions, les écoles sont tenues de trier la population de manière opérationnelle, via les notations, l’origine territoriale et l’orientation en des secteurs spécifiques très disparates. Un mécanisme menant aux classes sociales délimitées entre elles, sans libre arbitre pour l’individu et les groupes sociaux.

Les politiques au service de cette hiérarchisation prétendent à la porosité de telles grilles entre elles, sous seul critère du mérite. Nous sommes sous ce régime organisé au dépend des libertés et d’une éthique de fraternité, comme des droits équitables normalement partagés en société. Le phénomène ségrégant considérablement efficace segmente les possibilités d’action, et de représentation de chacun dans les rapports sociaux ou collectifs.

Matjules

Les zéros qui pleuvent

Les politiques, plus ils gèrent des millions, plus ils se sentent importants. C’est la course au chiffre. Pas moins reptilien comme réflexe primaire, même organisé, que ces opérationnels dans la pub, se croyant « in », dans le vent, à mesure de leur ascension volontairement complexe ou sélective, à base de budgets énormes à obtenir et satisfaire !

Matjules