Libération de la parole

Le chanteur Corneille sur Radio Africa a témoigné à l’instant de l’histoire de sa famille, en rescapé du génocide des Tutsi en 1994. Ses mots étaient attendus. Je comprenais qu’il fallait du temps, comme pour Stromae notamment pour rompre le silence et avancer. Les artistes ne sont pas une focale à privilégier concernant la mémoire. Cependant leur exposition de fait porte à s’interroger naturellement sur leur résilience, en empathie et compassion.

Transmettre face à l’oubli

Manque d’écoute, censure, réparer le silence, cette puanteur négationniste et livrer des témoignages essentiels
https://collectifinnovationsilluminationspolitiques.wordpress.com/2015/03/20/interview-par-matjules-demmanuel-karibana-rescape-de-bisesero/