Aux spécialistes patentés

Il y a une radicale différence entre les connaissances et les idées (ou état d’esprit). Les unes n’invalident pas les autres, sont d’un ordre sans rapport entre elles. Même si des influences sont possibles. Les catégories de l’esprit étant perméables entre ses diverses dimensions.

Relativiser la connaissance, son pouvoir exclusif

Les spécialistes de tous types de sujets s’écharpent toujours, ainsi quel que soit le domaine. Donc faut pas sortir l’argument de la bonne connaissance pour disqualifier sans cesse. Les 3/4 des gens sont absents de la maitrise de tel ou tel contexte generalement. Faut-il les rejeter !? La democratie est l’inverse, c’est à dire faire avec, et ceci grace à la bienveillance, le bon sens et l’humilité.
Matjules