Denis Robert triomphalement votre

Texte de Bertrand Tavernier à propos de L’Enquête


#Tavernier De belles références, une plume et incarnation, également cinématographique et technique, en somme empirique. J’ai en tête malgré moi un taf de merde où je l’avais comme client. J’en profitais pour bavarder comme je pouvais. Il m’a enthousiasmé, même si le lieu et la tache ingrate me laissaient constamment frustré, comme avec Natalie Portman ou Philippe Meyer. Je n’étais pas fan de Tavernier par ailleurs, mais il est des personnages à la culture bien réelle, imprégnés d’années de création, partages et envies curieuses. Je ne mettrais pas les même mots, ci ou là, mais l’ensemble de son hommage ici apparait comme révélateur d’une époque, d’un chemin commun, des aînés vers nous, et pour l’avenir, y respirer. Comme avec René Vautier, Verschave, Chomsky, ou le père de Beaurecueil notamment, l’engagement quasi christique se ressent infiniment, à travers les combats et luttes acharnées, face à l’ogre du pouvoir ; et cette dilution si efficace des priorités de l’Histoire. A se maintenir et sauver ce qu’il reste de possible, dans le sang et les larmes. Bravo encore Denis, tes proches et soutiens. Le cinéma te consacre, il était temps. Garenq, Lellouche et nombres d’ami(e)s en partenaires de feu, pour les images, rêver enfin. Encore merci.

Matjules  

 

  


 

Publicités